INITIATION

Ma vie s’est installée au phare. Du moins le crois-je. Voici trois semaines que je suis l’habitant des lieux, que je tente de me les approprier. Reste cette sourde impression de n’être qu’un invité dont la subreptice intrusion aurait circonvenu l’hôte. La place proposée n’est qu’un strapontin. Sur ce roc triomphent sans partage l’aridité, le sel, le vent et la mer, leur bruyante et perpétuelle respiration, leur humidité, leur morsure. Ici rien qui ne soit qu’authentique, brut de nature, âpre et originel. La vie terrestre y est une anomalie, une absence.

Dans ce milieu hostile, seule la maison-phare témoigne de la présence humaine, envers et contre tout. Ses cent quarante et un ans d’une existence altière sont émaillés de drames et de certains bonheurs sans doute. J’y ai trouvé refuge dans la pièce où je me tiens, cellule centrale de mon quotidien, petite passerelle de ce navire immobile. C’est rassurant. Chaque chose utile y est à portée. Vertu apaisante du rangement Hors ces murs, c’est le royaume chthonien de l’obscurité d’où l’humidité suinte l’abandon séculaire de l’écho oublié des voix d’autrefois, gueulantes de gardiens ivres de solitude, silences de taiseux renfrognés, mais aussi cris enfantins jetés au vent et récits au coin du feu partagés dans cette grande pièce où la cheminée n’a laissé que son empreinte. Oui, je me fonds petit à petit, porté par un sortilège étrange, dans cette histoire humble et forte, pour autant qu’elle continue à m’initier.

Marc POINTUD

Depuis TÉVENNEC par 48°04’17 Nord et 04°47’43 Ouest par vent de NE force 5 avec une mer très agitée. Lumière sur Tévennec !