C’est parti !

Et voilà ! Enfin à Tévennec. Sur le caillou, comme l’on dit.
De quoi faire mentir tous les pessimistes, de plus ou moins bonne foi, qui se demandaient si finalement l’opération aurait bien lieu… Tout arrive. La mer est école de patience.
Cela n’a pas été une mince affaire… Certes, ce fut une préparation étalée sur plusieurs semaines mais qui en fait, comme c’est toujours le cas, s’est accélérée dans les jours qui ont précédé le départ. L’effet entonnoir du temps. L’inquiétude – et le risque – d’avoir oublié quelque chose d’indispensable. Un objet pas forcément important mais essentiel. Penser à tout. Pour vivre au quotidien pendant plusieurs semaines dans une maison isolée de tout et vide de tout car inhabitée depuis plus d’un siècle, il faut tout apporter : eau, vivres, mobilier, de quoi produire de l’énergie et tout un ensemble d’ustensiles, de matériels, aussi divers qu’hétéroclites. De quoi réparer, au cas où… De quoi se soigner, au cas où…
Pas mal de matériel était déjà arrivé en octobre et la pièce que j’occupe avait été préparée par les bénévoles de l’association lors de précédentes venues. L’un d’entre eux, charpentier de marine a notamment réalisé un excellent travail. Qu’ils soient les uns et les autres remerciés car si je suis ici c’est aussi grâce à eux. Puisque je suis dans les remerciements, c’est bien volontiers que j’en adresse aussi aux différents mécènes, aides et donateurs qui ont contribué à la réalisation de cette opération. Je ne peux tous les citer ici, ils se reconnaîtront.
Hier était la journée du grand départ. Une belle journée venteuse mais ensoleillée. Nous nous sommes réunis à la baie des Trépassés, plus exactement à l’hôtel éponyme qui nous à reçus, fort bien, et qui dispose d’un terrain pour hélicoptère. De là, Tévennec, que l’on voit au large, n’est qu’à quelques minutes de vol.
Le fret, les divers colis, une fois arrivés en contrebas de l’îlot ont du être transportés
dans la maison du phare. Entassés dans le couloir d’entrée, c’est progressivement et tardivement que j’ai procédé à un premier rangement. Puis la nuit est arrivée. Une lampe, un dîner rapide et frugal et un bon repos mérité.Mon installation a continué aujourd’hui dimanche. Branchement du panneau solaire en priorité, qui charge bien – ouf !-, essai du groupe électrogène de secours, neuf mais qui fuyait et que j’ai du réparer (j’ai pensé « Merci la Chine » mais en y regardant de près il est « made in France »… ). C’est plus inquiétant… Enfin il fonctionne correctement désormais. Ajoutons des rangements divers et la journée s’achève. Ce soir je me cuisine un bon petit dîner. Faut se soutenir !
A suivre …
Depuis 48°04’17 » Nord et 04°47’43 » Ouest par vent de NE force 7 avec une mer agitée à forte. Lumière sur Tévennec !
Publicités