2016 : UN VŒU UNIQUE OU PRESQUE…

Nouvel an, période des vœux…  Un vœu unique à faire ici : Passer sur Tévennec et inaugurer ce séjour tant attendu. Rien de dramatique, certes, dans ce retard par ailleurs consubstantiel de l’histoire de phares en mer. Cependant il me tarde de partir, de me retrouver seul là-bas face à l’océan et de faire revivre ces lieux. Je comprends les interrogations de tous ceux, journalistes, membres et sympathisants de l’association ou autres passionnés de ce patrimoine, qui ont aidés à préparer ou faire connaitre cette opération. Car ils la suivent de près et sont impatients de vivre le grand jour, celui de l’annonce du retour d’un habitant à Tévennec. Une lumière pâle, le soir derrière les carreaux. Entre deux vagues… Qui verra cette lueur ? Un guetteur sémaphorique de la pointe du Raz, un ligneur attardé, un navire de pêche à destination de la mer Celte, un passager matinal ou noctambule de la Brittany Ferries qui croise régulièrement à quelques encablures ? Un observateur à la longue-vue campé sur la pointe du Van ? Personne peut-être ? Qu’importe. Qui voudra être informé en aura la possibilité comme c’est déjà le cas depuis le lancement de cette opération. L’information est et sera largement diffusée. Comment ? Par une cohorte très attentive de plus de cinquante médias régionaux, nationaux et de l’étranger, issus de la presse écrite, de la radio et de la télévision; grâce à de nombreux sites internet et autres blogs dont celui-là même; par les réseaux sociaux où la SNPB est elle aussi présente avec plusieurs milliers d’abonnés. A chacun son moyen de se tenir informé. A cette liste ajoutons notre partenaire le groupe Le Télégramme avec notamment son quotidien et son réseau de télévision qui interviendra aussi chaque jour. Localement, l’office de tourisme d’Audierne déploie de son côté des moyens accessibles à tous. Un point d’information permanente sur l’opération y a été installé. Toutes ces possibilités de se tenir au fait de l’événement et d’autres seront développées lors du séjour. N’oublions pas enfin le suivi par mail, en direct de Tévennec, que recevront les donateurs de l’opération et les membres de la SNPB. Mais voici que pointe finalement un autre vœu : que la démarche personnelle permette aussi de se tenir informé.

Marc Pointud

Président de la Société Nationale pour le Patrimoine des Phares et Balises.

Publicités